Réalité virtuelle, réalité augmentée : Microsoft, futur champion

Microsoft HoloLens

Edit du 15 juin : ajout de Qrokee !!!

Ces derniers mois, de nombreuses annonces ont été faites concernant la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Microsoft avec son HoloLens, Google et sa désormais très connu Glass, Facebook et son Oculus Rift, HTC avec son Vive pour ne citer que les plus importants et/ou les plus connus. Mais de tous ces acteurs, s’il y en a un qui peut s’imposer, aussi bien sur le marché grand public que celui professionnel, c’est Microsoft.


Qu’est-ce que la Réalité Virtuelle ? C’est quoi la Réalité Augmentée ?

La  réalité virtuelle est un environnement artificiel créé numériquement, dans lequel un individu peut interagir.

 

La réalité augmentée est à mi-chemin entre la réalité “réelle” et la réalité virtuelle : c’est l’environnement naturel tel que perçu par le cerveau, auquel est superposé des informations graphiques, avec des possibilités d’interactions.

 

Pour simplifier, interagir dans la réalité virtuelle, c’est comme évoluer dans l’univers d’un dessin animé, Dragon Ball pour l’exemple. La réalité augmentée, c’est avoir des lunettes comme celle qui permettent de voir la force de l’ennemi, mais dans le monde réel.

Réalité augmenté dans Dragon Ball

 

Potentiel de croissance

Le potentiel de croissance de ces technologies est énorme. Que ce soit dans les transports, les visites d’appartements ou de lieux touristiques, la recherche, l’industrie, l’éducation, la défense, le sport, etc. C’est simple : la seule limite, c’est l’imagination.

 

Réalité augmentée et Industrie
Réalité augmentée et Transport
Réalité augmentée et Armée
Réalité augmentée et science
Réalité augmentée et presse
Réalité augmentée et médecine

 

D’après Digi Capital, les marchés de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle devraient respectivement peser 120 milliards $ et 30 milliards $ à l’horizon 2020. Raison pour laquelle des acteurs comme Facebook, Google, Microsoft, Sony et HTC fourbissent leurs armes pour être prêts.


Le mobile est la plate-forme d’aujourd’hui, et dès à présent nous nous préparons pour celles de demain. – Mark ZUCKERBERG

Il faut comprendre que les réalités augmentée et virtuelle, et les technologies associées, sont les plateformes du futur comme l’est le smartphone actuellement, comme l’était le PC ou le journal papier avant. C’est la raison principale qui a poussé Facebook a acheté Oculus pour 2 milliards $. On peut citer aussi l’augmentation de la base d’utilisateurs de produits Facebook et l’opportunité de publicités beaucoup plus ciblées.

 

Egalement, une norme s’est imposé : on ne vend plus uniquement un produit, on vend l’expérience qui accompagne le produit. Avec la RA et la RV, l’expérience sera plus complète.

 

Qui sont les acteurs de ce marché ?

Comme la plupart des marchés technologiques, il existe 2 types d’acteurs : les fabricants de matériels et les concepteurs de logiciels/applications.

Les fabricants de matériels les plus connus sont :

  • Microsoft avec HoloLens
  • Google avec Glass
  • HTC avec Vive
  • Sony avec Morpheus
  • Facebook avec Oculus
  • Samsung avec son Gear VR

Il y a également d’autres acteurs moins connus comme VRVana, Homido, Razer, etc.

 

Le marché des logiciels/applications est un marché traditionnellement éclaté. De plus étant donné que la RV et la RA ne sont pas encore démocratisé, aucun acteur avec une visibilité importante ne se détache. Mais on peut citer Dassault Systèmes, le leader mondial de conception de logiciels 3D, de maquettes numériques 3D et de réalités virtuelles, à destination essentiellement des entreprises.

Notons la présence de Qrokee par HoloMake qui permet de faire de la “fabrication augmentée”. Le concept est hybride, à mi chemin entre la réalité augmentée et la fabrication en 3D. Assez différent pour être intéressant.

 

Microsoft, futur roi des réalités virtuelles et augmentées ?

 

Aujourd’hui, la plupart des acteurs présents entrent sur les marchés par le biais du divertissement pour la réalité virtuelle, de l’utilitaire et du divertissement pour la réalité augmentée. Ceci à destination des particuliers.

 

Ce faisant, la voie est toute ouverte pour  Microsoft pour plusieurs raisons.

➤ Avec HoloLens, Microsoft est à la fois fabricant de matériel ET concepteur de logiciels/applications. L’exemple d’Apple prouve qu’il s’agit d’une de meilleurs solutions sur le marché technologique.

➤ Les HoloLens peuvent servir à la fois pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

➤ Le cas BlackBerry : BlackBerry est historiquement le fournisseur préféré de smartphones pour les professionnels. Au moment où les smartphones ont commencé à se démocratiser, l’entreprise s’est donc retrouvé naturellement leader du marché smartphone pour le grand public. On peut supposer que les professionnels l’appréciant, ont commencé à l’utiliser dans un cadre privée, impactant ainsi leurs environnements. Mais de nouveaux acteurs sont apparus (Apple et Google) mettant l’accent prioritairement sur les particuliers.

La suite on la connait : BlackBerry représente actuellement 1% du marché grand public et se fait fortement challengé sur le marché grand public. C’est à peu près la même chose que Microsoft a fait à ses débuts : imposer son système d’exploitation auprès des particuliers. Il serait donc plus facile de faire d’un outil privé un outil professionnel que l’inverse. Donc en misant sur le divertissement et l’utilitaire, Microsoft peut – à terme – s’imposer sur les marchés grand public et professionnel (et prendre des parts de marchés à des entreprises comme Dassault Systèmes). En plus, Microsoft a de l’expérience dans le divertissement avec ses divisions Xbox et Microsoft Studios.

 

On peut ajouter également le partenariat récent avec Oculus et l’unification des différentes expériences utilisateurs (logiciels, systèmes d’exploitations et consoles de jeux) au sein de Windows 10.

 

Au regard de toutes ces raisons, il est fort probable que Microsoft s’impose sur les marchés des réalités virtuelles et augmentée. Toutefois, différentes questions se posent. Qu’en sera-t-il de la collecte et de l’utilisation des données personnelles via ce canal ? Ces nouvelles technologies seront-elles adoptées ? Quid d’un acteur qui viendra révolutionner ces marchés ? Une seule certitude : l’avenir nous le dira.

 

A long terme, nous sommes tous morts.” – John M. KEYNES

 

Gaël-Germain GODONOU

Geek, afro-réaliste, entrepreneur, passionné de stratégie et d'analyse financière, rêve de faire le tour du monde.

2 commentaires

  1. Pingback: L'Apple Watch est morte, vive les Google Glass

  2. Pingback: 999 idées de business GRATUITES - 2/11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *