L’Apple Watch est morte, vive les Google Glass

Google Glass et Apple Watch

L’une des nouvelles technologiques de la semaine précédentes, c’est la chute extraordinaire des ventes des montres connectées Apple : – 90%. Et le grand vainqueur, contrairement à ce qu’on pourrait penser n’est pas un fabricant de montres connectés mais les fabricants de lunettes connectées avec Google en tête.

 

Ventes de l’Apple Watch depuis Avril aux USA

 

Avant toute chose, il faut savoir raison garder. Même si la chute est énorme, Apple a quand même vendu plus de 3 millions d’Apple Watch depuis son lancement. L’entreprise co-fondée par Steve Jobs demeure le plus gros vendeur de montres connectées au monde.

La question est ailleurs. A l’instar des marchés des smartphones et tablettes, il était attendu un effet Apple sur le segment des montres connectées (composante du marché des accessoires connectés). Cet effet qui allait lancer définitivement ce segment, faire exploser les ventes et améliorer. Un gateau plus gros pour tous en somme. Mais si le gateau a effectivement grossi, il n’est pas pour autant plus délicieux.

 

Quelle est le problème de l’Apple Watch et des montres connectées ?

 

Le problème des montres connectées, c’est qu’elles viennent en appui à un smartphone. Elles ne sont pas autonomes. La valeur ajoutée d’une montre connectée est quasi inexistante actuellement. Oui, elle prévient quand il y a des notifications (sms, appels, réseaux sociaux, alertes, etc). Mais le mouvement pour consulter l’information sur la montre est quasiment le même que celui pour sortir son smartphone de sa poche. Et dans l’optique qu’il faille répondre à la notification reçue, c’est plus ergonomique de le faire depuis le smartphone. En somme, l’Apple Watch (et des montres connectées) n’ont pas d’utilité intrinsèque.

Pour ce qui est des autres fonctions des montres connectés (capteurs, podomètre, etc), les bracelets connectés remplissent très bien cette fonction.

 

J’ai eu des montres intelligentes et elles n’ont pas changé ma vie par rapport au smartphone.

Voilà ce que Steve Wozniak, l’autre cofondateur d’Apple des montres connectées (si Jobs était le super stratège d’Apple, Wozniak en était le génial ingénieur) : «J’ai eu des montres intelligentes et elles n’ont pas changé ma vie par rapport au smartphone. Vous savez, j’en ai eu, je les ai portées, et je m’en suis débarrassé. Ca n’avait pas tout simplement pas ce “donnez moi ce quelque chose de nouveau que je n’avais pas avant”, et ça m’inquiète»Et il poursuit en dézinguant la stratégie marketing d’Apple : «Si vous achetez le modèle en or à 17 000 dollars, vous en avez pour votre argent. C’est comme la Rolex en or. Vous achetez pour 17 000 dollars de prestige. Mais pour toutes les autres, il y a 20 modèles de 500 dollars à 1 100 dollars, et la seule différence c’est le bracelet. Donc je me demande si Apple vend des montres ou des bracelets».

 

Pourquoi Google peut s’imposer sur le marché des accessoires connectés?

 

Mais tout n’est pas perdu sur le marché des accessoires connectés. En effet, si le segment des montres connectées n’a pas la vigueur espérée, il reste le segment des lunettes connectées. De par leurs ergonomies, elles secondent beaucoup mieux les smartphones que les montres connectées. Certaines peuvent fonctionner en autonomie totale. L’utilité intrinsèque d’une lunette connectée est plus visible que celle d’une montre connectée. Et sur ce segment, c’est Google le plus avancé avec les Google Glass. D’autant plus que les montres connectées n’ont pas satisfait totalement les clients et qu’une nouvelle version des Glass devrait sortir bientôt. Et Google n’a pas lancé de versions commerciales de ses lunettes, que des versions d’expériences destinées à des testeurs. Gageons qu’ils ont retenu des leçons de ces expériences.

 

Pour finir, les Google Glass utilisent la technologie de la réalité augmentée. Même si je pense que Microsoft s’imposera dans ce domaine, le gateau est suffisamment énorme pour tous.

Gaël-Germain GODONOU

Geek, afro-réaliste, entrepreneur, passionné de stratégie et d'analyse financière, rêve de faire le tour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *